Le Mirage 2000 a été développé par Dassault Aviation et proposé au gouvernement français pour remplacer le Mirage III, cheval de bataille de l'Armée de l'Air. L'appareil a été choisi par la France le 18 décembre 1975. Le premier prototype vola le 10 mars 1978 aux mains de Jean Coureau et l'entrée en service date du 2 juillet 1984 avec l'activation opérationnelle de l'escadron 1/2 Cigognes à Dijon.

MIRAGE 2000 B

Le biplace peut être différencie par son camouflage deux tons bleu ciel et gris

Avord 2008
Avord 2008

Mirage 2000 C

Il possede une perche anémométrique  ( 1 ) .

Avord 2008
Avord 2008

Mirage 2000 D

Le biplace peut être différencie par son camouflage deux tons vert et gris . Ils ont deux antennes CME au dessus de la dérive ( 1 )  ainsi qu'un lance leurre de crête . Le radôme est vert foncé ( 2 ) .

Istres 2010
Istres 2010

Mirage 2000 N

Le biplace peut être différencie par l'intrados des ailes peint en gris. Le radôme  est noir mat .

Chabeuil 2010
Chabeuil 2010

Mirage 2000-5

Les sytèmes de détection passive ont été améliorés et des capteurs ont donc été ajoutés sur le fuselage ( 1 ) . Bien sûr, il faut une bonne vue pour les distinguer lorsque l'appareil vous survole à basse altitude et à grande vitesse, mais au sol, la différence est trés aisée. Les éléments les plus distinctifs sont l'ajout d'un autre capteur à mi-dérive ( 2 ) .

Luxeuil 2010
Luxeuil 2010